Posts à l'affiche

La communication innée d’âme à âme, de cœur à cœur.

September 13, 2019

La communication d’âme à âme, nous amène à développer nos sens et notre sensibilité.

 

Qu’est-ce c’est ?

 

Cet outil n’accepte pas les filtres que nous utilisons dans la communication verbale, ceux sur lesquels nous nous focalisons au lieu d’écouter notre interlocuteur. Il est d’une vérité qui rend les échanges pleins et d’une grande profondeur.Tout être humain dispose de ce moyen de communication que nous utilisons sans même nous en rendre compte.

 

 

La prise de conscience

 

A tout instant de la journée dans nos relations, nos échanges nous utilisons ce mode de communication sans mettre de mots et nous savons intuitivement reconnaître les réponses qui nous sont renvoyés par notre interlocuteur. Comme quoi, pas besoin d’être médium pour comprendre que d’autres canaux de communication sont utilisés au quotidien par chacun de nous.

 

 

L'expérimentation

 

Au fil de notre expérimentation, nous allons prendre conscience des champs infinis qui s’ouvrent à nous. Sa pratique nous permet de prendre en compte rapidement sa qualité, sa profondeur et les possibilités qu'elle peut apporter. Prenons un exemple : lorsque je suis face à une personne que je connais ou pas, même si notre conversation est tout autre, mon intention peut être de lui communiquer ce que je ressens auprès d’elle… Ma joie, le plaisir que j’éprouve de l’avoir

 rencontrée, mon désaccord aussi : vous sentirez qu’elle vous entend, même si elle peut ne pas en être consciente. Vous allez observer un changement de comportement en elle. Cet échange n’est pas calculé, il se fait juste là dans l’instant, nous le communiquons sans mots, simplement avec notre cœur, sans réfléchir. C’est ainsi que l’on s’adresse au monde de l’invisible, car bien sûr, cela devient un champ d’expérimentation. D’âme à âme disions-nous ?

 

 

Le changement

 

Cette forme de communication change notre vie, nous devenons plus présents, la vie est plus facile, plus riche car nous restons connectés à nous-même, à notre soi, notre être divin, notre moi profond pour d’autre. Moins enclin à répondre dans l’instant aux débordements extérieurs, un lien profond s’établit en nous-même grâce à cet apprentissage. Plus confiant nous observons ce qui nous entoure (les situations, les personnes, la nature...) notre monde en général et utilisons nos perceptions avec plus de finesse et de subtilité.

 

 

Les relations invisibles


Pour certains, le simple fait d’énoncer la possibilité de communiquer avec l’invisible leur hérisse le poil ! Parce qu’en général, nous avons peur de ce que nous ne connaissons pas. Mais pour pouvoir avoir des échanges sur d’autres plans de conscience il y a des règles qui ne peuvent être enfreintes sans voir la communication se couper. Lorsque l’on échange avec quelqu’un, on le regarde en face, dans les yeux « de cœur à cœur »: il en va de même pour la communication avec l’invisible. La perception n’est pas différente, mais je dirais plus consciente.

 

Nous utilisons nos sens, qu’il soient auditif, visuel, du domaine de la sensation ou tous réunis exactement de la même façon. Bien souvent notre communication est intérieure, avec nous-même, nous commentons nous nous demandons notre avis, sans même nous en rendre compte et ce, toute la journée et toute la vie ! Communiquer avec l’autre, c’est y ajouter notre conscience car monologuer nous savons faire, mais  écouter ??? Qu’il soit en face de nous ou au creux de nous, c’est pareil, vous invitez à l’échange . Avec la communication innée, l’essentiel est formulé, l’on ne cherche pas à plaire, à convaincre. Le mensonge n’a pas d’intérêt, ce qui simplifie grandement les relations.

 

 La communication innée dès notre procréation

 

Les bébés communiquent sur ce canal de communication quand ils arrivent, ils viennent d’un monde où ce mode de communication est entendu et évident, ils continuent jusqu’à ce qu’ils apprennent le langage.

 

Les enfants jusqu’à l'âge de 4 ans voient ce qui nous semble invisible. Pour qu'ils ne perdent pas ce sens inné, il est important de leur poser des questions sans suggérer la peur. Que vois-tu ? Quelle odeur, couleur, taille... Y a-t-il de la joie, des questions ? Et mille choses encore.

    Lorsque l’on souhaite comprendre une situation ou quelqu’un, notre âme, notre conscience intérieure, va et échange pour nous. Ce canal de communication répond à des règles différentes de celles du langage. Prenons un exemple : lorsque je cherche une solution à un problème, il se peut, si j’en ai fait la demande, qu’au petit matin, j’ai des réponses qui semblent tout à fait adaptées et que je n’ai pas conscience d’avoir cherché. 

     

    Communiquer d’âme à âme nous permet d’élever notre conscience, d’apprendre à mieux nous connaître, à nous révéler et guérir notre histoire, d’alléger nos vies pour un quotidien plus en phase avec ce que nous sommes. Nos contrats personnels (je souhaite devenir celui-ci, avoir et vivre cela...) peuvent changer et évoluer même si bien souvent, je l’oublie et m’enferme dans des choix devenus obsolètes.

    Une autre manière d'avancer

     Communiquer d’âme à âme nous permet d’élever notre conscience, d’apprendre à mieux nous connaître, à nous révéler et guérir notre histoire, d’alléger nos vies pour un quotidien plus en phase avec ce que nous sommes. Nos contrats personnels (je souhaite devenir celui-ci, avoir et vivre cela...) peuvent changer et évoluer même si bien souvent, je l’oublie et m’enferme dans des choix déjà obsolètes.

    Qu’est-ce que l’invisible ?

     

     

    Ce que l’on ne voit pas. Ce qui par sa nature, sa taille, son éloignement échappe à la vue. Comme nos sens se développent alors nous percevons d’autres mouvements invisibles à l’œil pour l’instant.

    Je vous conseille un très bon vieux film de Wim Wenders « les ailes du désir » pour abattre toutes les peurs qui congestionnent les cerveaux lorsque l’on parle de ce que l’on ne voit pas.
     

     

     

    Très bonne lecture…