Posts à l'affiche

8 plantes qui apaisent les douleurs intestinales

April 29, 2019

 

 

8 plantes qui apaisent les douleurs intestinales et régule le transit. Si plusieurs épices luttent naturellement contre les maux de ventre, les plantes sont particulièrement efficaces. 

 

1. Le radis noir

Célèbre pour ses propriétés antiseptique et antibactérienne, le radis noir est employé en

 

phytothérapie pour nettoyer et purifier le foie. Une cure de radis noir aide l’organisme à lutter contre certains désagréments liés à une mauvaise digestion: nausées, vomissements, ballonnements et brûlures d’estomac.

 

 

 

2. La réglisse

 

La réglisse traite principalement les brûlures d’estomac. Désagréments dus à une inflammation de la muqueuse de l’estomac et de l’œsophage, ces brûlures font état d’un excès d’acidité dans l’estomac, un stress, une mauvaise nouvelle… Peut être avez – vous oubliez mais pas le lait de votre bébé !

Également présentes dans la réglisse, les saponosides sont des composés naturelles qui augmentent la sécrétion de mucus gastrique diluant le contenu acide dans l’estomac.

 

3. L’artichaut

 

Employées par les romains et les grecs antiques afin de faciliter la digestion, les feuilles d'artichaut sont aujourd’hui encore utilisées dans la médecine traditionnelle européenne. Le bouton floral a, quant à lui, la capacité d’augmenter la production de bile, un liquide biologique du foie qui facilite la digestion.

L’artichaut renferme de l’insuline, un liquide qui aide les bactéries bénéfiques, situées dans l’intestin grêle, à préserver la santé intestinale. Parallèlement, ce légume est riche en fibres, ce qui représente entre 12 % et 19 % des apports quotidiens recommandés par les professionnels de la santé. Ces fibres insolubles préviennent notamment la constipation.

 

4. La mélisse

 

La mélisse est particulièrement indiquée dans les troubles nerveux du système digestif comme par exemple les spasmes intestinaux. Star de la relaxation, cette plante originaire d’Asie mineure est reconnue pour son action apaisante et sédative. Consommée en infusion, elle atténue considérablement les crampes d’estomac, les reflux gastriques ainsi que les spasmes intestinaux apparaissent en cas de colique. Tout comme l’artichaut, la mélisse augmente la fabrication de bile.

 

 

 

5. L’anis étoilée

 

L’anis étoilée fait partie de la pharmacopée asiatique depuis de nombreuses années. Depuis la fin

 

du XVIe siècle, elle est employée dans la phytothérapie de plusieurs pays européens. En infusion, elle soulage les spasmes intestinaux tout en luttant contre la mauvaise haleine. Issu du badianier, ce fruit est également carminatif puisqu’il aide à réduire les formations de gaz et les ballonnements liés à l’aérophagie.

 

6. La menthe poivrée

 

En huile essentielle et par voie interne, la menthe poivrée soigne parfaitement les symptômes de la colopathie fonctionnelle, également nommée syndrome de l’intestin irritable. Ses feuilles permettent de soulager les spasmes gastro-intestinaux et les flatulences. Deux à trois gouttes d'huile essentielle

 

diluées dans un peu d’huile végétale bio à raison de 3 fois par jour suffisent à réduire les troubles digestifs.

 

 

7. Le Fenouil

 

Tout comme l’anis étoilée, le fenouil a la capacité de lutter contre les flatulences liées à l’aérophagie grâce aux fibres qu’il contient. Sous forme d'infusion ou de décoction, la consommation de ses graines après un repas permet de faciliter naturellement la digestion. Recommandé pour tous les

 

membres de la famille, il est préconisé lors des coliques infantiles. Le fenouil fournit également au corps humain des antioxydants. Les vitamines C et E protègent l’organisme du vieillissement prématuré des cellules. De mai jusqu’à novembre, le fenouil peut se déguster cru.

 

 

 

8. L’aneth

 

Utilisée en infusion, l’aneth demeure depuis longtemps un stimulant précieux du système digestif. Ses propriétés stomachiques, digestives et carminatives luttent efficacement contre les nausées et vomissements tout en réduisant les flatulences.


 

A manger ou à boire, que vous les preniez dans de l’eau ou sur un sucre en huiles essentielles elles sont là pour vous aider, vous et votre bébé.